Centres d’hébergement privés

La CSN rejette tout allègement supplémentaire des normes

15 novembre 2016

Le projet de règlement que pilote aujourd’hui Gaétan Barrette va à l’encontre de cette recommandation : il doit être complètement repensé
Partager
Région
  • L'ensemble du Québec
Source
Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Pour information
Jean-Pierre Larche
514 605-0757

Pour la Confédération des syndicats nationaux, les nouvelles normes de sécurité pour les centres d’hébergement privés annoncées l’année dernière ne doivent pas être allégées. La CSN considérait que ces normes, qui se voulaient une réponse du gouvernement à la tragédie de l’Isle-verte, n’allaient déjà pas assez loin.

« À la suite de la catastrophe de l’Isle-verte, le coroner Delage écrivait qu’un système de gicleurs automatique dans un immeuble ne règle pas tous les problèmes, rappelle le vice-président de la CSN, Jean Lacharité. Il recommandait une combinaison de mesures protectrices, dont, surtout, un personnel qualifié en nombre suffisant. Le projet de règlement que pilote aujourd’hui Gaétan Barrette va à l’encontre de cette recommandation : il doit être complètement repensé. Si le gouvernement pense que les organismes à but non lucratif ne sont pas capables de respecter ces normes, nous l’invitons plutôt à réfléchir à un moyen de les soutenir pour qu’ils soient en mesure de le faire ».

Depuis plusieurs mois, la CSN mène campagne contre la privatisation et l’effritement de nos services publics en santé et services sociaux.

← Précédent Si ton travail te rend malade, change de job? 15 novembre 2016
Suivant → Misons sur Radio-Canada 15 novembre 2016

URL de ce document :

http://centralecsn.wpdev0.koumbit.net/actualites/la-csn-rejette-tout-allegement-supplementaire-des-normes/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.