AccueilCampagnes / Répondre au beau-frère / Ça protège les incompétents

Les syndicats protègent les incompétents

Les dispositions du Code du travail (ART . 47.2) nous obligent à bien représenter et à défendre les travailleurs et les travailleuses qui ont payé des cotisations syndicales. Que ce soit dans un environnement syndiqué ou non, il y aura toujours certains défis et des accrochages dans nos milieux de travail. La nature humaine est ainsi faite. Les syndicats préfèrent aider un employé à devenir meilleur, plutôt que de l’écraser sous des mesures disciplinaires.

On ne le dira jamais assez : les travailleuses et les travailleurs doivent se protéger contre le possible arbitraire de l’employeur. N’importe quel patron peut invoquer l’incompétence d’un salarié s’il veut se débarrasser de lui. Mais il peut très bien taire les véritables raisons pour vouloir le congédier. Conflit de personnalités, refus d’avances déplacées, activités syndicales, etc. Et puis quand on parle d’incompétence, de quoi parle-t-on exactement ? La notion d’incompétence se prête à beaucoup de subjectivité. À un moment ou à un autre de sa vie, une personne peut connaître des difficultés personnelles (deuil, maladie, divorce, etc.) lui causant des problèmes au travail. Or, ceci ne fait pas d’elle une personne incompétente. Enfin, un employeur a le devoir de rencontrer les employé-es qui éprouvent des problèmes liés au travail et de les aider à les résoudre. Est-il besoin de dire que tous les employeurs n’ont pas ce type de préoccupation ? Que ce soit avant, durant ou après la négociation d’une convention collective, le syndicat s’assure que l’employeur respecte les droits des travailleuses et travailleurs.

N’hésitez pas à faire appel à la CSN pour vous syndiquer. 

Toutes les communications demeureront sous le sceau de la confidentialité.

1-800-947-6177 (sans frais et toujours confidentiel)
sesyndiquer@centralecsn.wpdev0.koumbit.net